• 3926 visits
  • 73 articles
  • 590 hearts
  • 2076 comments

06/01/2012

" Il faut que jeunesse se passe.. "
Sauf que pour l'instant on profite du lycée, de notre quotidien, amusons nous !
 
Le plagiat fait rage en ce moment, respectons le travail des autres mes Loulous

LES FILLES, (Ou encore LES GARS),
Je suis également sur Facebook. Ce blog est créé pour le sourire des jeunes, pour remercier, à ma façon,
la présence de mes potes, et leurs soutiens Léa, Romane, Amélie, Camille, Flora, Florine, Merci.

 

Tu peux faire un tour, et m'donner ton avis !
  (Si tu n'sais pas quoi lire,
que t'as envie d'avis sur un bouquin,
j'ai ce qu'il te faut !)

☼ (Je ne suis pas trop pub mais là..
J'ai besoin de vous pour elle !)

Newsletter 03/06/2012

 

Pour t'informer des nouveautés. Tu peux t'inscrire en laissant 1 commentaire.


(Le nombre de places n'est pas limité)

Rétrospective 2013 21/12/2013

La fin de l'année approche..
2013, une année pleine de surprises, pleine de souvenirs, un chiffre qui fait trembler les superstitieux !
Et... Flashback :
 
- J'AI EU MON BAC ! Avec mention, je vous prie ! Il est vrai que depuis les résultats je me sens puissante, voir invincible.. Je suis de nouveau motivée, prête à conquérir le monde, à me révolter, à gagner de l'argent.. Bref, j'ai enfin eu un vrai "diplôme".
 
- Je suis rentrée à l'université ! Et quel drôle de monde.. Je me suis fait quelques potes, on reste toujours ensemble.. C'est cool, je me sens plutôt bien avec eux.. La classe est agréable.. CERTES, je suis persuadée que je vais encore rester en couple avec le célibat.. Mais sinon.. Ca devrait aller. Il me semble que le point négatif est que mes amis médecins, économiste et ergothérapeute me manquent énormément.. 
 
- J'ai eu 18 ans... Je suis adulte, majeure.. Bref, je suis la personne que je n'aime pas.. Je ne veux pas devenir rabat-joie.. Je rappelle que le seul point positif à mes yeux est le fait de pouvoir aller au casino.. (Oui, je vais me la jouer James Bond, et alors ?!) 
 
- Dit 18 ans, dit permis. Et oui.. Je suis en train de passer le code.. Cette salle où je passe 2-3heures pour me dire : "Merde.. Les gens sont en train d'inventer une voiture où le conducteur ne sert à rien et moi.. J'apprends le code !" Oui, je passe seulement le code, on peut le passer à 16 ans, mais moi, j'aime compliquer les choses. 
 
- Nabilla nous a fait chier. Quoique.. Grâce à elle, j'ai eu quelques idées de chroniques ! Cette nana m'a prouvé que notre société n'allait plus.. Avec nos super "Chti's à Hollywood"....... J'aimerai dire que NON, dans ma région, le Chti n'est presque plus parlé sauf pour les arrières-grands parents, que nous ne sommes pas ridicules, que nous avons les pieds sur terre ! Vous retrouvez cette langue différente du français partout sur notre territoire dans les quartiers où il y a cette population qui pense que s'inscrire à Secret Story, c'est avoir de l'ambition ! (Non.. Quand on fait de la télé-réalité, on ne peut pas devenir une BONNE journaliste.)
 
- Margaret Thatcher est morte.. Ce soir-là, je rentrais du lycée, je suis allée aux toilettes, mon père a allumé la tv, je l'ai rejoins et j'ai écarquillé les yeux en apprenant qu'une femme, qui a bougé l'histoire, qui a marqué son époque, était morte.. 
 
- Il a neigé au point que mon établissement du fermer ! Quelle bonheur de lire : Le lycée est fermé à cause d'intempéries. SURTOUT que le lycée ferme lorsqu'il remarque qu'il y à peine 10 élèves, sections et niveaux confondus. Et non, nous n'habitons pas tous à côté du lycée ou encore en ville !
 
- J'ai (enfin) présenté mes textes, mes écrits à certains de mes amis.. Ils ont commencé à m'aider, à me donner leurs avis pour que je m'améliore, à m'encourager pour partir dans ce domaine, dans le journalisme ou encore dans le scénario.. Merci à eux !
     
- Léa Seydoux a eu une palme d'or ! Le talent, le talent..
    
- En parlant de Seydoux.. Je suis allée voir l'avant première de La Vie d'Adèle, elle n'y était pas, j'ai cru que j'allais chialer. Adèle Exarchopoulos a mis un vent à une de mes amies.. Depuis ce jour-là, je me suis promise de devenir chroniqueuse pour pouvoir l'interviewer et lui rappeler ce qu'elle a fait à mon amie !
   
- Ma mère va marcher sur le tapis rouge de Cannes pour recevoir une récompense dans ton travail. Elle vient de réaliser mon rêve le plus dingue.. Comme elle dit si bien : "C'est un signe.. La prochaine, c'est toi !" 
   
- Kate Middleton a accouché du petit Georges ! Nous avons 17 ans d'écart.. Ce n'est pas énorme !
   
- Cette année, on a eu le premier mariage gay en frace ! Je n'ai pas trop envie de me taire sur ce sujet. En espérant qu'un jour, les termes "hétéro", "homo" et  "bi" disparaitront. On dit toujours que l'amour arrive sans prévenir.
   
- Malala : "Je veux raconter mon histoire, mais ce sera aussi l'histoire des 61 millions d'enfants non scolarisés. Je veux qu'elle participe au mouvement qui donnera à chaque garçon et à chaque fille le droit d'aller à l'école. C'est un droit élémentaire pour eux." Gamine de 16 ans, qui a compris que l'école est un bien précieux ! 
 
- Je me suis mise à Cinquante Nuances de Grey. Oui.. Je sais.. Honte à moi.. Je vois encore une amie me dire "Mais c'est une belle histoire d'amour !". Et le pire, c'est que oui, c'est une belle histoire d'amour ! Ce n'est pas que de "l'amusement", c'est aussi une belle romance, mal écrite, mais belle ! C'est également la première fanfiction qui émerge ! C'est quand même étrange de s'imaginer Edward, le vampire, glisser les menottes à Bella pour leur plaisir.. Et oui.. Ce roman est adapté de l'histoire des gentils vampires.. "Vous satisfaire est notre priorité Mademoiselle Stelle." 
 
- J'ai découvert une amie aussi révoltée que moi ici, sur PauseCHOCO ! Je me devais de l'évoquer.. Elle m'a motivé pour le bac, elle me motive encore pour mon avenir, et me fait rire sur le pouvoir de notre jeunesse ! Clem', merci !
 
- Pour terminer.. Un gars de ma classe m'a proposé de rentrer dans son équipe de journalistes.. Et je pense que ça, c'est un joli cadeau.. Et il me semble que je vous le dois. Vous, lecteurs, attentifs ou passagers, merci d'avoir laissé vos avis pour continuer d'écrire et de m'améliorer ! On n'atteins jamais la perfection, mais on peut s'en rapprocher. Merci, merci, et merci ! N'oubliez pas.. Ceux sont les mots qui font tourner le monde.
 
Et que cette année 2014 soit encore meilleure que celle de 2013 ! Profitez bien, notamment du réveillon.. Et je laisserai le mot de la fin à ma mère : "Sans alcool, la fête est plus folle !"
 
 

Je ne veux pas grandir. 05/11/2013

 
Aujourd'hui, le soleil est caché par les nuages gris, ceux-ci étant heureux de renouer avec l'automne et les plaintes des personnes. Je lève les yeux au ciel, puis repose mon regard sur les feuilles mortes qui valsent avec la brise. Une petite fille, coiffée de petites couettes blondes, s'assoit sur le banc, à mes côtes. 

" - Je veux grandir ! Crie-t-elle mécontente.
 
Je sors une cigarette en lâchant quelques notes de rire, amusée par sa réaction, l'allume et glisse mon menton sur ma main. 

- Tu sais ma puce, il n'y a rien de plus désagréable que de grandir dans une vie. Tu vois, t'as encore toute cette insouciance, toute cette magie que j'ai perdu. Tu peux courir dans l'herbe encore mouillée par la rosée du matin, sauter dans une flaque, manger des bonbons... Et que sais-je encore ! Tu peux trouver plusieurs amoureux, tu peux pardonner facilement à tes amis, à tes copains. Tu vas à l'école, j'avoue que tu n'as pas cette chance de comprendre notre histoire. Malheureusement, quand tu commences à la comprendre, ta connaissance s'ensuit sur la société. Et qu'y a-t-il de plus mauvais que la société pour un homme ? Je ne parlerai pas d'anarchie, juste... Profite de ta jeunesse, de ta naïveté, quand tu comprendras le monde, que tu verras que, plus tard, tu ne seras qu'un pion de l'échiquier du gouvernement, tu n'auras plus ce sourire collé au visage. Moi aussi, je voulais grandir, surtout après que mes parents me grondaient. Aujourd'hui, je regrette cette phrase. On devrait vivre à l'envers, naître vieux et mourir jeune. Puis, plus tard, tu repenseras à cette jeune femme, qui n'est pas très vieille, mais à tes yeux, je suis âgée, assise sur le banc d'un mois de novembre, et tu te comprendras tout ce que je te dis la. 

Je vois sa mère approcher, je garde ma position en lui adressant un sourire.

- Et surtout ma puce, n'oublie pas que tu as encore cette chance de vivre chez tes parents, qu'ils ne t'abandonneront jamais. Tu vas perdre la chaleur de tes parents au fur et à mesure de tes études, même si tu es proche d'eux, tu sais que tu devras les quitter un jour, t'envoler pour marquer ton nom dans l'histoire, pour qu'ils soient fiers de toi. Alors Petite, profite de ta vie, et surtout, aie des ambitions. Couvre-toi bien, il commence à pleuvoir. "

Je me redresse pour la regarder, elle glisse discrètement un bonbon dans ma main, je ris doucement en embrassant sa joue. Je la regarde partir, à cet âge, nous avons bonne mémoire. Je doute qu'elle m'ait comprise, mais j'espère qu'elle se souviendra de mes dires, et qu'un jour, elle reviendra sur ce banc, et croisera une gamine qui hurlera comme plainte : Je veux grandir !

Un jour, les jeunes auront le pouvoir ! 16/10/2013

Il y a tellement de choses qui me perturbent en ce moment... Dont une principalement. L'image qu'ont les adultes de la jeunesse française !
 
C'est vrai que les médias ne nous aident pas vraiment, nous avons soit l'image des intellos qui ne représentent qu'une infime partie de la population, oui, un jeune n'est pas un robot, il va forcément avoir du mal à avoir 25,66 sur 20. Excusez-le tout de même. Puis, soit l'image des jeunes qui brulent les voitures et les poubelles la nuit. Non, un jeune ne brûle pas forcément une voiture le soir ! Je tiens à le dire ! A entendre des adultes, un jeune ne sait rien faire, un jeune ne s'intéresse jamais, un jeune n'est qu'un pauvre idiot. Mais avant d'être adulte, on passe par la phase jeunesse non ?! C'est une vengeance ?! Sachez, toutes et tous, qu'un jeune peut s'intéresser, qu'un jeune a cette faculté de vouloir révolutionner le monde, d'apporter des nouvelles idées, de crier au monde son originalité !
 
Je ne dis pas que nous, le jeune, n'écoutons pas les adultes, après tout, nous avons besoin d'eux pour avancer, pour apprendre notre monde d'aujourd'hui, surtout le passé pour le comprendre ou encore éviter de commettre les mêmes erreurs. Mais... Ne nous sous-estimez pas. Ayez du respect pour nous autant que nous, nous devons en avoir pour vous. Je ne dis pas que le jeune doit voter ou autres, il serait forcément influencé par ses parents. Puis surtout, un jeune n'a pas encore cette capacité de faire de la politique. Mais je demande à ce que le gouvernement demande l'avis des jeunes sur les réformes scolaires ! Pourquoi demande-t-on toujours l'avis de l'instituteur ou encore du professeur ?! Il est seul dans une classe ?! Il est seul à se lever le samedi, le mercredi, la semaine ?! Il est le seul à avoir des "devoirs" quand il retourne chez lui ?! Pourquoi toutes ces "vieilles" personnes ne croient pas en nous ?!
 
Je suis ridicule ?! Je suis bête ?! Oui, je n'ai pas d'expériences. Mais ça fait de moi une fille naïve ?! Pourtant j'ai bien su comprendre, toute seule, que la société ne tournait plus vraiment bien. Pourquoi on n'écoute pas un jeune ?! Et surtout, pourquoi vous permettez-vous de vous plaindre qu'un jeune se renferme, se sent seul, manque de confiance ?! Vous vous permettez de cracher sur notre dos, de vous dire qu'un jeune n'est qu'un pauvre incapable, qu'il ferait mieux de se taire pour éviter de dire des bêtises ! Alors que nous avons des idées ! Nous avons cette originalité, et surtout nous avons notre âge qui nous rend plus dynamique ! Plus énergique ! Des jeunes étudient, des jeunes adorent le savoir, des jeunes sont passionnés par leurs études ! Des jeunes sont cultivés, des jeunes bavent d'envie d'en savoir toujours plus ! Ecoutez nous ! Parce qu'aujourd'hui, des jeunes sont révoltés d'être considérés comme des abrutis, des moins que rien ! Croyez en nous !
 
Arrêtez de penser que votre fille ou votre fils n'est qu'un sale gosse qui désire se rebeller ! Il veut juste que l'on écoute. Vous n'avez qu'à tendre l'oreille, et surtout, éviter de le contredire parce que vous n'êtes pas d'accord avec lui. Après tout, c'est aussi ça l'apprentissage. Discutez ! Nous ne parlons pas de sciences, ou encore de vérité. Juste de débats. Un jeune n'a pas toujours d'arguments, mais il a quelques idées. Ne le négligez pas. Il a besoin de se faire entendre, il en a ras-le-bol d'être mis sur le côté. Il a besoin de l'aide d'un adulte qui se rappelle que, lui aussi, a été jeune.
 
N'oubliez pas, les jeunes sont l'avenir ! 
 
 

 
Je trouve cela vraiment désolant, triste, dommage de voir qu'un adulte sous-estime un jeune. C'est blessant, c'est révoltant. Je ne dis pas que nous sommes des génies, mais nous avons cette envie de changer le monde, cette envie de le voir beau, de le voir souriant, de le voir vivre ! Mais si les jeunes ne savent pas vivre avec le sourire, comment voulez-vous que le monde se porte bien ? 
 
 

J'ai eu 18 ans ! 13/10/2013

Il m'est arrivé un truc de dingue le 7 octobre (vers 00h45 précisément)... J'ai eu 18 ans ! Et il y a toujours cette personne, légèrement plus jeune que toi, qui te demande : "Alors ! Ca fait quoi d'avoir 18 ans ?!" Tu souris, tu réfléchis, tu perds ton sourire, et bien, ça ne fait rien.
 
J'ai quand même essayé de chercher des trucs cools.. Pour éviter de passer pour une rabat-joie (chose dans laquelle j'excelle, j'avoue !). La première chose, est en effet, le fait que je puisse acheter de l'alcool sans forcément me dire que la caissière va se douter de quelque chose. Certes, je n'ai jamais acheté de bouteilles. Je la prenais chez moi parce que mes parents étaient plus souples que d'autres. Réaction première d'un ado qui passe à l'âge adulte : JE PEUX ACHETER DE L'ALCOOL ! Mon dieu ! "Alcooliques" que nous sommes ! Mais moi je chercherais autre chose.. Vraiment une chose qu'un jeune ne pense pas à dire. Parce qu'évidemment, tes parents te rappellent les trucs pas terribles, je peux passer le permis de conduire. Je dis chose pas terrible, puisque la, j'ai la chance d'avoir le chauffeur personnel qu'est ma mère. Donc gratuit, qui me dépose parfaitement à l'heure. Je ne paie pas les frais d'essences ou autres. (Oui, Maman, tu vas devenir la mascotte de mes chroniques..) En plus de ça, on revient au premier point : Entre boire ou conduire, il faut choisir. Et bien... Je choisis de prendre un sac de couchage dans ma voiture, et de boire chez mes amis ! (Sérieusement, je n'ai jamais bu sans raison. Je suis raisonnable ! Je tenais à le dire.) La dernière chose que tes parents te rappellent également : Tu peux aller en prison ! OH MAIS C'EST MERVEILLEUX ! Je serais seule, devant le juge, sans que ma mère puisse m'aider ! Vraiment, avoir 18 ans... C'est top ! Mon père m'a également rappelé que j'étais en mesure de travailler, entre autre, que mon âge n'était plus une excuse. Ouhouhouh ! Vive les 18 ans !
 
Mais toutes ces choses n'étaient pas originales à mes yeux... Ouais, 18 ans, je suis responsable... Dieu que c'est cool de se dire que je ne peux plus compter sur mes parents sur quelques niveaux. Mais j'ai quand même essayé de trouver des points cools ! Le premier est JE PEUX ENTRER DANS LES CASINOS ET JOUER ! CA ! CA, c'est cool ! J'ai toujours rêvé d'entrer dans ce lieu et de me sentir puissante ! Un peu à la James Bond... Je veux voir la population du Casino, ceux qui gagnent, qui n'arrêtent pas de jouer, ceux qui sont à sec.. Aussi, je peux gratter des tickets pour gagner de l'argent. (Chose que je faisais déjà avant, c'est vrai.) J'ai trouvé une seconde chose, mais qui n'est pas terrible, si je fugue, il n'y aura pas d'alertes enlèvements ou autres choses importantes, puisque je suis considérée comme une adulte. Puis de toute façon, si je fugue, le seul endroit ou je peux aller est l'appart' de mes potes. Sauf qu'il me faut de l'argent pour il y aller, ainsi qu'une voiture. Je vais rester tranquillement chez moi. La troisième chose, désormais, mes proches peuvent me proposer une coupe de champagne, et surtout, mes parents ne diront rien ! Ils me regarderont surement pour vérifier que je n'en bois qu'une.. La quatrième chose est, si d'un seul coup ma crise d'adolescence arrive (il me semble que j'n'ai pas été très chiante.. Enfin, je le suis toujours, donc, mes proches n'ont surement pas vu le changement), je peux me faire tatouer sans l'accord de mes parents ! Je sais pas... Une ancre sur la cheville.. Et là, je me dis que certains parents doivent avoir peur quand leurs enfants approchent 18 ans. Ahah ! Le sale gosse prêt à faire chier ses parents ! Après... Si vous voyez d'autres choses... Ouhouhouh ! Vive les 18 ans...
 
J'ai remarqué, malgré tout, que depuis que j'ai 18 ans, je me sens encore plus révoltée que d'habitude. Je me dis que, j'ai 18 ans, je peux faire toutes les manifestations qui m'intéressent... Que ce soit pour les jeunes, pour nos droits, pour les femmes.. Et ça, c'est vraiment le truc qui m'enchante le plus !
 
J'ai eu 18 ans !
 
 
+ Oui, j'ai bien été gâté, non, je n'ai pas eu de voitures. J'ai eu cette merveilleuse chance d'aller au cinéma avec mes copains,  de voir La Vie d'Adèle en avant première, avec Adèle Exarchopoulos en invité (et d'autres. Ils étaient 7. Cela m'étonnerait ENORMEMENT si vous les connaissez. Déjà Adèle c'est limite. Non Seydoux, n'était pas là, j'apprends malheureusement que beaucoup de personnes ne savent pas qui est Léa Seydoux. Je m'en vais pleurer dans mon coin pour l'ignorance de ce talent ! [Oui à mes yeux.]) ! (Je tenais à le dire.) Et évidemment... NOUS AVONS BU UN VERRE !
 

 
J'ai eu 18 ans !
 


 
+ J'ai voulu mettre ce petit message que j'ai reçu par une personne qui me suit davantage. Encore Merci ! Vraiment ! Ca me fait énormément plaisir ! Et j'ai également reçu un message, en forme de discours par une amie (Amélie!). N'oubliez pas, les mots font tourner le monde ! Je voulais également les citer en plus des mes copains, de mes parents, et de mon frère. Merci pour cette merveilleuse journée, soirée ! Merci d'être là !

L'Université 01/09/2013

Aujourd'hui fut un grand jour...
JE SUIS RENTREE A L'UNIVERSITE !
 
Complètement stressée, certes, mais je fais officiellement partie des 1ères années en Licence Lettres et Sciences Humaines, option Culture, Administrations et médias. Après un bac S.. Oui en effet..
 
Je suis arrivée, seule, il n'y a personne de mon bahut dans ma licence. Je me suis incrustée dans un petit groupe, ils ont vraiment l'air sympas ! C'est cool ! Les profs nous ont fait une présentation générale ! J'ai tellement hâte de reprendre les cours. C'est un autre univers, de nouvelles personnes, de nouvelles connaissances. Commençons avec la culture générale, de l'anglais, de la littérature moderne et contemporaine, de l'histoire contemporaine, de la géographie. Avec la merveilleuse option cinéma, spécialisée dans le scénario, et de la culture générale historique. Je suis tellement ravie de me replonger dans les lettres après deux années de maths, de physique-chimie, et de svt. Je pense que ça va un peu me manquer.
 
Mais je flippe tellement.. Je me dis que la belle vie, c'est fini. Mes parents ont beau me répéter que ma jeunesse commence seulement. Je dirais plutôt qu'elle est terminée. Ma plus grande hantise est de grandir, de me dire que je devrais un peu tout laisser derrière moi un jour ou l'autre. Mes ennuis, mes rires, ma fainéantise. Je me dis que je vais devoir bientôt travailler, habiter seule dans un appart', trouver un copain, fonder une famille. Rentrer dans le moule de la société. Et vu la tronche de notre monde, ça me donne envie de pleurer. Je me souviendrais de ces belles années que j'ai passé au parc de l'école, à chercher des boutons d'or et des marguerites. Je pense que la jeunesse est merveilleuse, qu'une vie peut être merveilleuse quand on ne pense pas trop, quand on ne réfléchit pas vraiment.
 
Et aujourd'hui, je suis à l'université, sur les bancs d'un amphi. Je me sens horriblement vieille.. (Qu'est-ce que ça va être quand j'aurais 40 ans ?!) Je me dis que c'est le moment de réaliser quelques projets, de faire les trucs les plus dingue qui me trottent en tête. Il est temps d'arrêter de déprimer, d'être mélancolique, d'être anxieuse. Il me semble qu'il est temps de vivre !
 
 


(Pour vous faire patienter.) 04/08/2013


(Pour vous faire patienter.)
 
Je suis d'une nature mélancolique.

  Je trouve que ce monde est un peu trop contradictoire, je trouve ce monde trop triste.
 
  Nos profs, nos proches nous demandent de croire en nos rêves, de faire les choses les plus dingues durant cette misérable vie. Puis, arrivé à un certain âge, à la fin de notre adolescence, on nous demande de gagner, de faire de l'argent, de contribuer à la survie de l'espèce humaine.
 
  Mais... Si je ne veux pas ?! Si je refuse de rentrer dans le moule de la société ? Si je veux révolutionner le monde à ma façon ?! C'est ça que je veux faire. Je veux crier ma rage, je veux crier mes espoirs ! Je veux lever mon poing dans les cieux pour réclamer le pouvoir des femmes, mais également le pouvoir des jeunes ! Je veux croire en mes rêves, je veux persévérer, je veux montrer mes capacités, les améliorer, les travailler, les peaufiner. Je veux réussir, je veux qu'on se souvienne de ma personne, de mon nom. Je veux laisser ma trace dans l'histoire de ce monde.
 
  J'ai envie de travailler dans le cinéma. Laisser aller mes idées sur papiers pour enfin les voir évoluer à l'écran. Je veux toucher ce monde, je veux l'émouvoir, je veux l'entendre rire, l'entendre éclater en sanglots, l'observer réfléchir sur notre société. Je veux redorer l'image du cinéma français.
 
 Les personnes ne prennent pas le temps d'admirer ceux qui les entourent. Deux, puis trois minutes, assis sur le banc du parc, à souffler, à oublier notre société, notre boulot et à se concentrer enfin sur la nature. Entendre le chant des hirondelles du printemps, regarder les fleurs bordant le long des allées, accompagnées de divers insectes. Apercevoir deux, trois enfants rirent naïvement en courant dans l'herbe, encore fraîche par la rosée du matin. Les personnes ne prennent pas le temps de vivre. Les personnes ne prennent pas le temps de rêver.
 
  Je ne veux pas vivre une vie banale. Je veux être moi-même, je veux être mélancolique. Oui, je veux être mélancoliquement joyeuse.

Pour tous ces salauds qui n'ont jamais cru à la jeunesse et à ses rêves,
à notre nouvelle génération. 

(Image : Léa Seydoux, Actrice Française)
 
 
(Pour vous faire patienter.)

 

Le début de la fin. 07/05/2013

Aujourd'hui, je ne sais pas comment se sentent les terminales L et ES, étant donné que je suis en S, mais personnellement, je suis complètement stressée. Ce qui m'amuse un peu, c'est de voir toutes ces personnes qui sont persuadées que je suis anxieuse pour le bac. Certes, je le suis, vais-je réussir à appliquer les conseils de Tonton Bardzi sur ma copie ?! Je pense que le plus inquiétant est le fait de laisser mon insouciance, ma bêtise, celle de mes amis et ma oisiveté au lycée et commencer à devenir une femme, à être responsable et autonome pour entrer à l'université. J'aurais donc passé trois années au lycée Notre-Dame, à m'inquiéter chaque matin pour rien, et passer une belle journée en compagnie de mes amis, à regarder le ciel et me dire que tout cela est bientôt fini.
 
Trois années à mélanger les matières, deux années de français que j'ai quitté avec tristesse.  Trois années à essayer de parler anglais, avec l'espoir que ma professeur me comprenne un jour, tout en fredonnant quelques chansons pour deviner l'âge de celle-ci. Parler allemand en voyant toute l'émotion que je pouvais faire à mon professeur rien qu'en donnant mon avis. Comprendre la physique, puis la chimie, avec cette peur de mourir brulée par l'acide. Au pire, une douche est installée, c'est sûrement la chose qui m'a le plus épatée dans toutes les nouveautés du lycée. Casser quelques tubes à essais, rire discrètement avec mon amie en cachant mon crime. Être passionnée par les sciences de la Vie et de la Terre, tout en se plaignant du programme de Géologie. Travailler en équipe durant les TP, comprendre que je ne sais vraiment pas m'affirmer avec mon amie un peu trop tyrannique. Mais je pense que je me serais ennuyée sans elle, sans ses disputes. Tout en fredonnant un air de Carmen, sur un bateau de pirates. Comprendre que les professeurs sont parfois présents pour vous. Monter en cours de mathématiques, la boule au ventre pour recevoir nos copies, la crainte d'entendre :"Bien sortez une feuille !", pour enfin rire en écrivant chaque conseils (dans la calculatrice). Je me souviens qu'un de mes professeurs au collège nous avait dit : " Vous vous souviendrez toujours de ceux qui vous ont causé le plus de soucis. Ceux qui ont montré de la gentillesse pour vous, vous les oublierez rapidement. " Je pense que je vais garder en mémoire tous mes cours de maths pour me dire que chaque conseil me fut précieux pour le bac. Subir les cours de sports, en me demandant pourquoi l'éducation française nous force à pratiquer des sports tels que la gymnastique ou encore la natation. Il me semble que le Handball existe, mais également le Canoë-Kayak, et le tennis. Trois années de suite à être dernière au cross, en levant les bras en l'air en arrivant avec comme cri de victoire : "C'ETAIT LE DERNIER !". Écouter les cours d'histoire, passionnée, puis m'endormir durant les cours de géographie, tout en essayant de comprendre d'où venait la folie de souhaiter un joyeux et bel anniversaire à notre professeur. Depuis le temps, je pense qu'elle a atteins un âge plus grand que le lycée Notre-Dame. Trois années à me demander à quoi servait le cours d'ECJS à part.. à rien. Une année pour entamer la philosophie, à essayer de comprendre et de me passionner. Le cours où j'ai pu affirmer mon féminisme en réclamant un "h" majuscule au mot Homme pour désigner les deux sexes, refusant la fatalité d'être soumise à un homme. Le cours où j'ai compris qu'une amie cherchait son inspiration en regardant le bleu du ciel. Tant d'inspiration lui a mené à calculer la superficie de la grande étude. Trois années passées en études, à rire en écoutant les perturbateurs, à souffler en essayant de réviser, à glisser quelques feuilles à une amie pour que celle-ci ait de la lecture.
 
Une année passée en terminale S ! A pleurer et à rire, à faire quelques voyages. A faire quelques fêtes avec mes amis, regardant le ciel étoilé en espérant révolutionner le monde à nos façons, à parler cinéma en rêvant de nous voir sur le grand écran... Aujourd'hui, je peux remercier mes professeurs de bien m'avoir embêter durant trois années, je peux remercier mes amis d'avoir essayer de lutter contre ces devoirs. Le plus inquiétant n'est pas de passer le bac, n'est pas de quitter le lycée, mais de laisser ses amis, cette routine derrière moi. Mes proches me répétaient souvent qu'on se souvient forcément de nos années lycées. Je pense que je peux partir tranquillement en me disant que je garde de bons et de mauvais souvenirs de cet endroit étrange qui prépare le passage de chaque jeune à l'âge adulte.
 
 
Une fille, qui a choisi une filière Scientifique pour se diriger dans les Lettres, qui passe son temps à faire des pauses chocolats.

J'ai passé mes tps ! 03/06/2013

AUJOURD'HUI, ce fut la dernière fois que j'enfilais ma blouse !
 
C'est assez étrange en fait de me dire que je ne serais plus obligée d'enfiler cette tenue.. J'ai acheté ma blouse en 5ème ! Personne ne me l'a volé. Aujourd'hui, je remarque avec tristesse, que la taille de la blouse est de 36, et je comprends mieux pourquoi je me sens oppressée quand je la ferme complètement.. Ce fut la dernière fois, puisqu'aujourd'hui, ait eu lieu... LES TPS BACS ! Il faut savoir que les tps physique, les tps chimie et les tps svt sont très très (très!) différents.
D'une, en physique, tu n'as pas besoin de la blouse, c'est merveilleux, tu te sens plus libre.. On va dire qu'on ressent la différence telle entre un jean et une jupe ! Avec une blouse, tu tends ton bras, elle te bloque un peu. En physique, tu t'amuses avec un pendule, ou encore un laser avec un CD. J'adore ces tps.. Les fois où je les ai fait avec mon binôme, on les a réussi.. Mais surtout.. Ils n'étaient pas noté.. Vous avez ces moments de fierté quand vous réussissez à comprendre le fonctionnement du logiciel pour étudier les quantités de mouvements !
De deux, en chimie, tout se complique je trouve.. Si tu n'as pas ta blouse, tu ne rentres pas, c'est clair et direct. Je n'aime pas vraiment, parce que je ne peux pas manipuler.. Enfin, je suis censée le faire, mais je tremble un peu trop.. La pipette en verre se cogne contre le bécher, c'est comme si je faisais un appel avec un verre et une cuillère. Mais non. Et j'ai ce stress des produits où tu as plein de mini pictogrammes du genre : "Si une goutte de ce produit touche ta main, elle deviendra rouge, puis violette, tu sentiras ta peau te ronger jusqu'aux os, tu pleureras, tu n'auras pas le temps de courir pour te mettre sous la douche, et si c'est le cas, cette goute tiendra le coup, tu devras tenir 46minutes sous l'eau !" Ce message est représenté par une main avec quelques gouttes.. Tu dois mettre des gants, et des lunettes qui ne tiennent pas. Tu ressembles à une chimiste amatrice. Oui, tu es moche.
De trois, en SVT, c'est différent. Et marrant des moments.. De toute ma vie, je pourrais dire que j'ai fait différentes dissections.. Mais pas n'importe lesquelles ! Après Stuart Little et Kermit.. J'ai disséqué.... UNE FLEUR ! Oui, on emploie le mot disséquer. Sépales, pétales, étamines, pistil ! Merveilleux n'est-ce pas ?! Je trouve cette matière passionnante, sauf quand elle se met à aborder les roches. J'ai déjà mis du vernis sur une feuille aussi ! Ce qui est formidable, c'est que tu sèches le vernis avec un sèche-cheveux. Tu dois tenir ta feuille avec ta main, je peux vous dire qu'un sèche-cheveux.. Ca brûle !
J'ai ainsi, commencé par l'épreuve de SVT, dès 8 heures. Tu arrives, tu pioches, toute souriante, tu vois ton sujet, d'un seul coup, ton estomac bondit et te fait du mal. De la géologie ! J'ai écrit un protocole.. Je suis allée dans la salle, mon protocole n'avait rien à voir avec celui des profs. SUPER ! Je fais ma manipulation, je vois un de mes amis mettre sa blouse, pour le même tp. Pourquoi mets-tu ta blouse pour mettre un caillou dans l'eau ?! Je l'ai mise pour ne pas perdre de points. D'un seul coup, une heure ça passe vite, et très vite. Quand je suis sortie, les prochains arrivaient.. On ne m'a jamais posé autant de questions je pense.
Ensuite, la physique-chimie. J'espérais tomber sur de la physique. Je crois que le dieu de la physique n'était pas avec moi, je suis tombée sur de la chimie ! TOUT CE QUE J'AIME ! Pour la première fois de ma vie, en 3 années de stress.. (Oui, je stresse depuis que je suis au lycée.) J'ai oublié la manière et l'art de faire un dosage. Mais le trou noir. Je suis restée devant ma copie, un peu paumée. Avant d'entrer, un gars de ma classe me fait : "Margaux.. On s'aide ?!" Mon vieux.. C'est pas que je ne veux pas, mais je ne peux pas, je suis une quiche ! Et j'ai commencé l'expérience, la prof m'a aidé un peu trop.. Surtout, je me suis mise à trembler comme une folle ! La prof : "Non, mais ne t'inquiète pas, je ne suis pas si méchante que ça !" Ah, tout va bien alors ! Je n'ai pas de soucis à me faire c'est ça ?! Si un jour, je fais connaître ce blog au lycée, qu'elle passe par ici, il faut qu'elle sache, que je ne l'ai jamais trouvé flippante, même si je ne l'ai jamais eu. Mais que j'aurais aimé faire ce ... dosage sans soucis ! Parce que je sais le faire.. Ca me dégoute.
Je suis sortie, j'ai rejoint ma mère.. Elle s'est montrée compatissante jusqu'au moment ou je lui ai annoncé : "-C'est sur 4 points.. - Bon bah alors ?! C'est rien ! Pense à autre chose !(voix de mère qui croie que sa fille est physicienne, mathématicienne, chimiste !)" Je t'aime Maman !
+ Il est temps que les cours se terminent.. C'est le bordel dans ma chambre.. Je me perds dans tous mes cours !